Pour cause du Covid19, tout voyage pour Corse exige un test de PCR. Ce test est obligatoire pour tout voyageur de 11 ans et plus. Cette exigence qui devrait prendre fin en janvier sera finalement prolongée jusqu’au mois de mars.

Les tests devront être faits 72 h avant le départ

Depuis le mois de décembre, tous les voyageurs de plus de 11 ans faisaient les tests PCR. Cette mesure au départ permettrait de faire de Corse une destination sure pour le tourisme. En effet, avant tout voyage vers ce pays vous devez faire une déclaration où vous affirmez ne pas avoir les symptômes du Covid19. Pour confirmer cette déclaration, vous devez ajouter un test de PCR ou un test antigénique à résultat négatif.
Cela vous donne le droit d’entrer en Corse et de profiter pleinement de votre séjour. Il ne s’agit pas seulement du transport aérien. Le transport maritime est aussi concerné par cette mesure. Initialement prévue pour prendre fin le 8 janvier, cette mesure a été prolongée jusqu’au 7 mars. La seconde vague de la pandémie est sûrement à la base de cette prolongation.

A partir de février l’entrée à Malte sera possible qu’avec un test PCR

Cette mesure leur a pris un peu de temps, mais elle est finalement mise en application. En effet, à Malte seul le test de PCR était obligatoire pour quitter le pays. Mais à partir du 13 février dernier, ce pays rejoint l’idéal de Corse. Un test RT-PCR Covid-19 réalisé 72 h avant d’atterrir à Malte doit être ajouté à l’autre document d’identification. Cette nouvelle condition est obligatoire et s’étend à tout le monde sans distinction de religion, de sexe ou de nationalité.
En outre, à l’instar de Corse et Malte d’autres pays ont également adopté ce mode de fonctionnement. En Islande, les choses sont corsées. Les mesures d’adhésion aux pays sont de jour en jour améliorées. Ainsi, ce n’est plus seulement un test Covid19 qui est demandé. Il faudrait ajouter à tous les documents un carnet de vaccination à jour.